zinfosmoris.com
Tour du monde en avion : un ancien astronaute veut battre le record, l’équipage attendu à Maurice

10/07/2019

L'ancien astronaute Terry Virts touche du doigt son rêve de battre le record du tour du monde en avion. Aux manettes d'une mission planifiée à la minute près. L'équipage est attendu à Maurice vers 15h15 ce mercredi 10 juillet.

Par trois fois, Terry Virts est allé dans l'espace. Il a même un temps été le commandant de la Station spatiale internationale (ISS). Au total, il a bouclé quelque 3 400 orbites autour de notre planète. 

Âgé aujourd'hui de 51 ans, l'ancien astronaute s'est fixé un nouvel objectif : réaliser “une orbite de plus”, différente des précédentes, en inscrivant son nom au World Guinness des records si possible.

Avec l'aide du patron passionné d'Action Aviation, Hamish Harding, et une équipe de quatre pilotes, il espère pouvoir boucler un tour du monde en avion en passant par les deux pôles avec l'objectif ultime de battre le record actuel, réalisé en 2008 avec un Bombardier Global Express piloté par quatre personnes en 52 h et 32 min. 

Pour y parvenir, ils compteront sur la vitesse de croisière d'un avion Gulfstream G650ER capable d'atteindre Mach 0,925 et de voler à une vitesse de croisière de Mach 0,85, avec une autonomie d'environ 12 000 km en carburant. 

Au total, le parcours prévu sera de 41 525 km. L'avion doit rejoindre le pôle Nord depuis la Floride avant de se poser au Kazakhstan, à Astana, pour faire le plein de carburant. Un pilote rejoindra alors l'aventure, Gennady Padalka, ancien astronaute russe.

Après un nouvel arrêt à l'île Maurice ce mercredi 10 juillet à partir de 15h30, le vol repartira vers le pôle Sud, puis prendra la direction de Punta Arenas (Chili) avant d'entamer son retour vers la Floride. 

Chaque ravitaillement en kérosène ne doit pas prendre plus de 45 min, avec une vitesse moyenne de 830 km/h, Virts espère pouvoir battre l'actuel record du monde de 22 min 54 s. 

Tout imprévu pourrait donc réduire à néant et objectif. Dernière précision : Terry Virts s'est engagé à ce que le bilan carbone de cette tentative de record du monde soit neutre. En conséquence, 1 000 arbres seront plantés (qu'il réussisse ou non) pour compenser les émissions de CO2 dans l'atmosphère occasionnées par ce vol pas comme les autres. 

Pour suivre l'événementun site Internet a été mis en place ici .

Source : Ars Technica


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :