zinfosmoris.com
Séances suspendue après des «Miam miam» et «Biskwi Marie mem…» de l'opposition à Sinatambou

13/08/2019

Notre François de Rugy local, continue de faire l'actualité pour ses frais de bouche dans un hôtel cinq étoiles.

Le ministre Etienne Sinatambou a eu droit à quelques quolibets lors des séances parlementaires ce mardi 13 août concernant ses «dîners gratuits» allégués.

Alors qu'il répondait à une question du député Osman Mohamed sur un poste d’«Education and Training Co-ordinator», les députés mauves l’ont nargué sur cette récente polémique.

«Miam ! Miam ! »

Le poil à gratter, Rajesh Bhagwan à Sinatambou : «Biskwi Marie mem…».

S'en est suivi un chaos dont seul les parlementaires ont le secret face à la Speaker Maya Hanoomanjee totalement dépassée par la situation. La séance a été suspendre momentanément.

A noter que nos chers élus et députés se moquent des frais de bouche de Sinatambou alors qu'ils ont droit à un traiteur cinq étoiles à l'assemblée...

Pour rappel, le groupe Beachcomber, via sa filiale Plaisance Catering, s’était retrouvé aux fourneaux après un exercice d’appel d’offres mais ce n'était pas au goût des fins palais de nos parlementaires. Le changement de «caterer» avait provoqué un tollé parmi les élus qui se sont habitués aux bons petits plats mijotés, pendant de longues années par madame Dalais.

«Rs 400 000 par jour». Cette somme comprend le petit-déjeuner à 11 heures, le déjeuner à 13 heures, le goûter à 16 h 30 et bien sûr le dîner à 20 heures pour les 70 parlementaires entre autres employés de l’Assemblée nationale et gardes du corps des VVIP. 

Le chef gourmet était effectivement revenue par la grande porte avec un certain plébiscite. Ils ont fini par avoir eu gain de cause avec leur pétition pour faire part de leur "insatisfaction" par rapport aux prestations de Beachcomber.   

Une note salée à raison de près de Rs 12 millions de frais de bouche par mois, take away compris. On les voit mal à ce rythme faire une grève de la faim. 

Que peut-on attendre de ces ministres ou députés, qui à l'unanimité, dans un de leur seul grand élan de solidarité dans l'Histoire de l'assemblée ont signé une pétition pour faire revenir leur traiteur cinq étoiles et dont un avait eu l'audace de balancer : « Manze biskwi bwar delo ziska la fin siklonn ». « Sak personn pou gagne 2 litres delo, enn gramatin et enn tanto. Sak personn pou gagn 8 paké biskwi, 4 gramatin et 4 tanto ». 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :