zinfosmoris.com
Ce serait couillon de perdre au Privy council !

14/01/2019

C'est la rentrée. L'agenda est serré car cette année sera tout, sauf tranquille.

D'ici demain, le procès Medpoint du Premier ministre qui lui colle aux basques comme un mauvais chewing gum va démarrer. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il était temps ! 

Un peu comme un accouchement difficile, les Mauriciens retiennent leurs souffles depuis des mois avec la décision au Conseil privé de la Reine par les Law Lords. Pravind Jugnauth est-il coupable ou non ?

Un événement politique inédit dans notre République ce qui donne lieu à toutes sortes de pronostics. Le fils de Sir Aneerood Jugnauth va t-il être éjecté du pouvoir ou ses chances de rester sont réelles.

Ce serait couillon qu'il perd son procès au Privy council avec tous les efforts de papi et la gymnastique de ces dernières semaines pour rester la tête hors de l'eau, sans parler des honoraires exorbitants de ses avocats pour le blanchir.

D'où le spectacle d'une hyperactivité du Premier ministre qu'on a connu plutôt mou comme un kalamindas, avec des emballements intempestif dans le calendrier, quitte à bousculer et prendre tout le monde de court.

Le renvoi des villageoises à l'an 40, une loi Gobin-Jugnauth votée en catimini en plein milieu de la nuit, un débat sur la réforme qui fait pschiit...du coup le Premier ministre et ses saltimbanques s'accrochent au rocher comme des moules avec des créations originales dont ils ont le secret pour "illuminer" nos journées.

Le Metro Express, un machin qui n'aura connu que des couacs et a mis en quarantaine la région de Beau-Bassin/Rose-Hill. Entre déviations, routes barrées ou fermées, quand ce n'est pas les relents pestilentiels des eaux usées qui sont déversées dans les beaux jardins entretenus des habitants. Et un Bodha toujours en forme pour proposer comme solution à tous les problèmes : des désodorisants ! 

A se demander qui a eu l'idée de refiler les clés d'un pays en chantier à un ministre plus habitué à se crayonner les yeux de khôls et mettre des talonnettes que d'enfiler un casque beaucoup trop grand !

Une mesure opportune à l'approche des élections

Les mesures de Pravind Jugnauth ne sont pas sans rappeler celles plus récentes du président Cyril Ramaphosa, à cinq mois de délicates élections générales dans un pays qui se débat avec une croissance molle et un chômage record. Des millions de travailleurs sud-africains vont bénéficier de l'entrée en vigueur mardi d'un salaire minimum. Une mesure de séduction à sa base électorale traditionnelle de pauvres des townships et des zones rurales. 

L'annonce de la gratuité à l'université a ainsi pris tout le monde de court quand on sait qu'au final ce ne sera qu'une semi gratuité. L'effet d'annonce est trompeuse mais donne l'illusion que le Premier ministre s'intéresse à la jeunesse. D'ailleurs ce n'est pas un hasard que le commissaire électoral, à la solde des gens au pouvoir, a lancé un vibrant message pour inciter les jeunes à voter et à s'inscrire.

Le prix de l'essence a baissé le weekend dernier. Hasard du calendrier ou pas, ça arrange bien la communication du gouvernement. Une mesure à demi teinte quand on sait que de l'autre côté, il est demandé aux autres de faire un "effort", un "sacrifice" et d'éviter de râler quand le prix du riz etc augmente. La machine à tourner en rond est à plein régime mais tant que ça tourne c'est que ça va.

La dernière insulte vient de l'annonce de l'hommage national au chanteur Kaya en marge du 20e anniversaire de sa mort en cellule policière. Détenu à Alcatraz, aux Casernes centrales, il avait été arrêté pour avoir fumé un joint lors d’un meeting politique.
  
Dans quel contexte  et dans quel but ?  Il devient flagrant que c'est une récupération politique. L'idée d'organiser un événement aussi fort symboliquement interpelle sur les intentions de cet hommage avec un si court laps de temps.  

A quel jeu joue la cellule de communication du Premier ministre, si ce n'est de brouiller les pistes et faire oublier qu'un Premier ministre est mêlé à un des plus grands scandales de notre Histoire ? Ce serait crétin et couillon qu'il perd son procès avec tous les efforts fournis !




 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :